• Par la Rédaction
  • Posté le 15 septembre 2016

Instituts : vos nouvelles obligations

Vous avez peut-être zappé l’information. Mais depuis le nouveau règlement européen, vous êtes considéré comme un distributeur, dès lors que vous vendez un produit à un consommateur. Donc, dès que vous vendez une crème à votre cliente après le soin, vous êtes devenu distributeur du produit en question, conseil ou pas. 

Attention, si vous distribuez un produit cosmétique sous votre propre marque, ou si vous avez modifié un produit déjà mis sur le marché, vous montez d’un cran sous les projecteurs : vous êtes alors considéré comme la personne responsable.

Conditions de stockage et étiquetage

Une fois le produit cosmétique sous votre responsabilité (à savoir dans votre institut), vérifiez que les conditions de stockage ne peuvent pas nuire à sa qualité. Renseignez-vous soigneusement auprès de votre fournisseur. 

Vous devez également vous assurer que l’étiquette mentionne bien les éléments suivants : 

• le nom et l’adresse de la personne responsable (en principe le fabricant)

• le numéro de lot : une suite de chiffres et de lettres, qui permet au fabricant de savoir quand le lot a été fabriqué

• la liste des ingrédients 

• les précautions d’emploi et la fonction, clairement exprimés en français

• la conformité de la date de durabilité minimale (elle ne doit pas être dépassée)

 

Découvrez l'article en intégralité dans le magazine BEAUTY FORUM : je m'abonne !


Les autres articles de la rubrique

Instituts : vos nouvelles obligations

Pour le règlement cosmétique européen, tout le personnel esthétique acquiert le statut de distributeur dès qu’il vend un produit cosmétique à un consommateur. Comment cela se passe-t-il dans la réalité ? La mise au point de la FEBEA.

  • Par la Rédaction
CNIL

La CNIL alerte sur les arnaques au RGPD

la CNIL met en garde les sociétés face aux tentatives d’escroqueries jouant sur la mise en place prochaine du règlement européen sur la protection des données. Des tentatives qui visent particulièrement les PME.

  • Par CNAIB
Masque noirs FEBEA

Attention aux masques noirs non conformes

Si certaines tendances beauté ou make up sur les réseaux sociaux peuvent prêter à sourire, d'autres peuvent s'avérer être dangereuses, à l'instar des fameux masques noirs anti-points noirs. La FEBEA met en garde contre certains de ces produits, à l'origine de réactions indésirables.

  • Par la rédaction

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Forum Paris 2017