spot tv LPG
  • Par Muryel Jappont Louis-Marie
  • Posté le 05 juillet 2017

Le coup d'audace de LPG

Entretien avec Mandarine Basset, responsable communication et marketing opérationnel LPG.

Qu’est-ce qui a poussé LPG à mettre les pieds dans le plat des excès de l’esthétique ? 

Mandarine Basset : Nous avons des valeurs que nous défendons depuis trente ans et nous ne nous sommes jamais reniés. Certains se souviennent peut-être de la campagne « La beauté ce n’est pas la guerre » ou « LPG dit non à la beauté artificielle ». Nous avions utilisé des photos non retouchées pour les vingt-cinq ans de la marque. En 2011, ce pari était déjà précurseur.

Cette année, nous allons plus loin parce que, pour faire entendre un message, s’affirmer ne suffit pas, y croire non plus. Il faut surtout frapper fort. D’autant plus que la communication de l’esthétique médicalisée devient plus aseptisée, plus soft. En réponse, nous souhaitions éveiller les consciences en disant : attention à ne pas tomber dans l’excès. Être belle, mais pas à tout prix. 

Si votre spot fait preuve d’audace, n’avez-vous pas craint les réactions des professionnels du secteur ?

M. B. : Avec ce spot, on savait que l’on diviserait. C’était évident. Mais nous avons pris le risque. On voulait ce trait humoristique pour déranger, susciter le débat. Les avis bons, ou mauvais, font de toute façon avancer cette cause. Les réactions des consommateurs finaux ont été superbes. C’est ce qui nous intéressait. Notre volonté était de parler à l’homme ou à la femme qui va faire des soins. Il y a eu énormément d’échanges et de débats sur les réseaux sociaux.

Nos clients professionnels ont été, quant à eux, surpris, mais ils ont salué notre audace. Au final, la prise de risque a payé. Nous sortons une nouvelle technologie, Cellu M6 Alliance, le brevet corps. Pour autant, nous avons fait une publicité visage. Autre risque.
Mais il nous a semblé que le visage était le meilleur vecteur pour dénoncer les excès. Nous bénéficions certes d’une bonne notoriété, néanmoins nous savons aussi nous remettre en question et oser. Raison pour laquelle nous avons collaboré avec l’agence Buzzman. Nous savions que le passage TV générerait le buzz. Le résultat va au-delà de nos espérances. La beauté raisonnée, le cheval de bataille de la marque ?

M. B. : Avec ce spot, nous sommes à 100 % dans notre positionnement : la beauté intelligente. En faisant des soins d’endermologie, on prend soin de ce que la nature nous a donné. Ne cédez pas à la panique en gravissant l’échelle du « trop » !

 

Article paru dans le magazine du mois de Juin/juillet. Pour ne rien rater de l'actualité de la profession, abonnez-vous 

 


Les autres articles de la rubrique

Union des Professionnels de la Beaute

L’UPB, UNION DES ENTREPRISES DE LA BEAUTE ET DU BIEN-ETRE, REPRESENTATIVE DANS LA BRANCHE DE L'ESTHETIQUE

Par arrêté du 3 octobre 2017, la Ministre du Travail, a reconnue représentative l' organisation professionnelle d’employeurs, entre autres: - Union des professionnels de la beauté et du bien-être (UPB)...

  • Par Muriel Masiero

Des résultats... dans la bonne humeur

Sonia Dambri a ouvert son centre de Luxopuncture à Albertville le 1er septembre 2014 et connaît depuis un vrai succès. Son secret? Une méthode efficace et une totale implication.

  • Par Anne-Sophie GAMELIN

Les mots du bien-être : anglicismes

Mine de rien, les termes anglais ont envahi le vocabulaire du bien-être, au point de tourner au jargon spécialisé, accessible aux seuls initiés. Voici quelques définitions simples pour vous y retrouver dans la jungle des mots du bien-être.

  • Par la Rédaction

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Forum Paris 2017